Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /var/www/sdb/b/2/geo.phile/tmp/cache/skel/html_68fab292a4cd9e8db84653e1a9757573.php on line 315

Des Présidents d’Université lancent L’Appel de la Sorbonne

lundi 9 février 2009

Dans un amphithéâtre Richelieu bondé et survolté, un groupe de Présidents d’Université a lancé son Appel de la Sorbonne.

Pascal Binczak, Président de Paris-8 Vincennes, a lu un texte bref mais sans équivoque qui demande à la ministre de « retirer tous les projets de réformes controversées de l’Enseignement supérieur et de la recherche ».

«  Les présidents d’université et les représentants d’université présents en Sorbonne appellent les deux ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche à retirer tous les projets de réforme controversés, condition nécessaire à l’ouverture de véritables négociations et à la relance du nécessaire processus de réforme auquel doit être associé l’ensemble de la communauté universitaire  » (certains demandant l’ajout de « et de la recherche », ce qui sera probablement fait.

Premiers signataires de cet appel,

  • George Molinié (Président de Paris-4 Sorbonne),
  • Jean-Loup Salzmann (Président de Paris-13),
  • Bernadette Madeuf (Présidente de Paris-10 Nanterre),
  • Cafer Ozkul (Président de l’université de Rouen),
  • Marie-Christine Lemardeley (Présidente de Paris-3),
  • Claude Condé (Président de l’université de Besançon),
  • Anne Fraïsse (Présidente de Montpellier-3),
  • un vice-président de Grenoble-3
  • le directeur de l’INALCO (Langues orientales).

Lire le compte-rendu sur Sciences2

Le discours de Molinié, le Président de Paris - Sorbonne - Paris IV

Voir l’AG du 9 février 2009 à la Sorbonne sur Télé-Sorbonne. avec entre autre l’intervention sur la masterisation (à la fin).

Voir l’Appel de la Sorbonne sur Télé-Sorbonne

Une rubrique de ce site est consacrée à la fronde des universités et de la recherche..

Le discours de Sarkozy du 22 janvier évalué par des chercheurs de Marseille.


Brèves

ACTA : signature de l’accord sur la privatisation des savoirs

vendredi 27 janvier 2012

Brevetabilité du vivant, attaque contre les médicaments génériques, censure d’Internet… Voilà ce que viennent de signer ce jeudi au Japon en toute discrétion les pays les plus riches, au profit exclusif de grands lobbys industriels, sous le nom d’Accord commercial anti-contrefaçon.